[30] At the 1878 Congress of Berlin, the Sublime Porte agreed to carry out reforms and guarantee the physical safety of its Armenian subjects, but there was no mechanism for enforcement;[31] on the ground, conditions continued to worsen. Moberg och reformationen. Le premier mémorial du génocide fut réalisé en 1919 durant l'occupation européenne de Constantinople à l'emplacement de la future place Taksim (où se trouvait alors un cimetière arménien). En kyrkohistorisk läsning av Vilhelm Mobergs historiska romaner. [264] Ottoman and Turkish leaders argued, and continue to argue, that the mass deportation of Armenians was justified by national security concerns. Victimes de ce nationalisme et du panturquisme, les Arméniens, qui sont une composante démographique importante de l'Empire, deviennent les ennemis de l'intérieur et sont un obstacle majeur à l'unification ethnique des Turcs en Anatolie et à leur expansion dans les pays de langue turque d'Asie centrale, une aire géographique décrite par l'historien Yves Ternon comme un « espace vital » du panturquisme[8],[9],[10]. Der Völkermord an den Armeniern 1915/16 war das wohl schwerste Verbrechen des Ersten Weltkriegs. Les dommages immobiliers sont aussi très importants, estimés à 2 500 églises, 451 monastères et 1 996 écoles détruits ou spoliés[87]. Recognition efforts have become a central concern of the Armenian diaspora and united different political factions within it. When there were no girls left, mothers would give their lives to protect at least one male descendant. Le 15 décembre 2008, quatre intellectuels, Cengiz Aktar, Ali Bayramoglu, Ahmet İnsel et Baskın Oran, lancent la pétition özür diliyorum (« Nous leur demandons pardon »)[176]. ». Bis heute belasten die Gräueltaten die Beziehungen zwischen den Armeniern und der Türkei, deren Regierung sich auch nach 100 Jahren noch weigert, den Völkermord als solchen anzuerkennen. [85], Wartime requisitions, often corrupt and arbitrary, were used to target Greeks and Armenians in particular. L'historien H.-L. Kieser commente[117] : « Pour les perdants aussi bien que pour les humanitaires internationaux, l'ombre de la conférence était écrasante. [25][26] A few Armenians joined revolutionary political parties in order to obtain improved conditions, of which the most influential was the Dashnaktsutyun (Armenian Revolutionary Federation), founded in 1890. Le génocide arménien (1915-16) : détails The Holocaust. La vie arménienne en diaspora-V.La culture arménienne et l'art - VI.Histoire - VII Arménie(s) - VIII.Les différents environnements & l'Arménie - IX.Génocide de 1915 et enchaînements politico-médiatiques - X.Inconscient(s) collectif(s), Mémoire(s) et 1915 - XI.Religion(s) et Théologie(s)- Die Türkei bestreitet, dass es sich um einen Völkermord gehandelt habe, was bis heute zur Belastung der Beziehungen zwischen … En février 1915, le comité central du parti et des ministres du cabinet de guerre, Talaat Pacha et Enver en particulier, met secrètement au point un plan de destruction qui sera exécuté dans les mois suivants[31]. Des scènes similaires étaient chose commune à travers toutes les provinces arméniennes, au printemps et à l'automne 1915. [10], According to the estimates of the Armenian Patriarchate from 1913–1914, there were 2,925 Armenian towns and villages in the Ottoman Empire, of which 2,084 were located in the Armenian Highlands in the vilayets of Bitlis, Diyarbekir, Erzerum, Harput, and Van. « Un mémorial au génocide arménien fut même brièvement construit dans le cimetière, à la place de l'hôtel Divan. [198] Death rates varied widely by province. [177] At the beginning of 1916 some 500,000 deportees were alive. Those who could not keep up were left to die or killed with a gunshot. This order, intended to eliminate the Armenian leadership and anyone capable of organizing resistance, resulted in the torture and eventually murder of most of those arrested, who were forced to confess to a nonexistent Armenian conspiracy against the empire. En avril 2017, le génocide est reconnu par les parlements de vingt-neuf pays. 90-minütiger Dokumentarfilm. [86] Armenian leaders urged young men to accept conscription into the army, but difficult conditions and concern for their families prompted many soldiers to desert regardless of their ethnicity or religion. [138] Dutch historian Uğur Ümit Üngör argues that "the involvement of seasoned criminals and militiamen hardened in years of (low-intensity) conflict in the Balkans, accounts for the cruelty of the genocide". unter der … "[103], The province of Van descended into lawlessness by the end of 1914,[104] and massacres of Armenian men were occurring in the Başkale area from December. [93] Beginning in early 1915, these men were systematically executed, although many skilled workers were spared until 1916. Plusieurs historiens et spécialistes de la Shoah, dont Elie Wiesel et Yehuda Bauer, ont fait connaître publiquement leur position le 9 juin 2000 dans le New York Times, pour déclarer « incontestable la réalité du génocide arménien et inciter les démocraties occidentales à le reconnaître officiellement »[119]. In 301 AD, Armenia adopted Christianity as a state religion, becoming the first state to do so. De nombreux indices révélèrent au clergé arménien et aux leaders politiques que les Turcs voulaient employer leurs vieilles tactiques ; aussi, exhortèrent-ils le peuple au calme, lui recommandant de supporter toutes les insultes, voire les outrages, avec patience, afin de ne pas fournir aux Musulmans l'occasion qu'ils cherchaient : « Brûleraient-ils même quelques-uns de nos villages, conseillèrent-ils, ne vous vengez pas, car la destruction d'un petit nombre de nos hameaux est préférable au meurtre de la nation entière. Therefore, historian Hans-Lukas Kieser concludes that by agreeing to the treaty, the international community implicitly sanctioned the Armenian Genocide. Le procès est retentissant et son issue est interprétée comme une condamnation des responsables du génocide[104],[105]. Cette position était considérée comme résultant d'une forme de realpolitik, l'Allemagne ayant d'énormes intérêts stratégiques et économiques en Turquie et se contentant de défendre une position de « non-ingérence ». [38] In addition, many Armenian villages were forcibly converted to Islam. Cent ans plus tard, cet épisode tragique de l'histoire cristallise toujours des. [94], Minister of War Enver Pasha took over personal command of the Ottoman armies invading Russian territory and tried to encircle the Russian Caucasus Army at the Battle of Sarikamish, fought from December 1914 to January 1915. Stèle au génocide arménien à La Tour-d'Aigues. À la suite de la non-mise en place des réformes promises par les traités de 1878, des groupes arméniens, la plupart du temps révolutionnaires, se forment. La Fédération de l'union des alévis de France prévoit par ailleurs de construire un monument en Arménie à l'amitié entre les Alévis et les Arméniens[181]. Elle est également l'occasion de commémorations par la diaspora arménienne à travers le monde[128],[129]. [74] When parts of Eastern Thrace were reoccupied by the Ottoman Empire during the Second Balkan War in mid-1913, local Greeks as well as Armenians—who had not fought against the empire—were subjected to looting and intimidation. Dès la fin du XIXe siècle, un groupe d'opposants au sultan Abdülhamid II se forme et donne naissance au Comité Union et Progrès (CUP), composé essentiellement de nationalistes ou de progressistes turcs, les « Jeunes-Turcs ». La journée de commémoration du génocide arménien est fériée en Arménie et dans le Haut-Karabagh. [166] There were 25 concentration camps in Syria and Upper Mesopotamia. Le 19 janvier 2007, Hrant Dink, rédacteur en chef de la revue arménienne d'Istanbul Agos et principal promoteur de la reconnaissance du génocide en Turquie, est assassiné par un jeune nationaliste. [1][197] Historians estimate that 1.5 to 2.5 million Armenians lived in the Ottoman Empire in 1915, of which 800,000 to 1.2 million were deported during the genocide. Le Vatican reçoit les premiers rapports des massacres en juin 1915[69]. Créée en juillet 1914 par le comité central du Comité Union et Progrès (CUP) avec la coopération du ministère de l'Intérieur et de celui de la Justice[47], l'« Organisation spéciale » est spécialisée dans l'extermination des convois de déportés arméniens[48]. [44] Although skeptical of a growing, exclusionary Turkish nationalism in the Young Turk movement, the Dashnaks decided to ally with the CUP in December 1907. « L’historien Ara Sarafian estime qu’entre 100.000 et 200.000 femmes et enfants arméniens ont échappé à la mort ou à la déportation dans le désert durant le génocide de 1915. Religion des armeniens en 1915 Video: 24 avril 1915 - Le génocide arménien - Herodote. ». Henry Morgenthau Senior relate la montée en tension progressive durant la fin de l'année 1914 : « Durant l'automne et l'hiver de 1914-1915, des signes précurseurs d'événements graves se produisirent, et, cependant les Arméniens observèrent une retenue admirable. En violation du traité signé précédemment avec la République socialiste fédérative soviétique de Russie, la cinquième armée ottomane traverse la frontière en mai 1918 et attaque Alexandropol (aujourd'hui Gyumri) d'où l'armée russe s'est retirée à la suite de la Révolution de 1917. Constatant les massacres, les gouvernements alliés font une déclaration le 24 mai 1915 dans laquelle ils accusent la Turquie de « crimes contre l'humanité et la civilisation » et s'engagent à tenir pour responsable les membres du gouvernement ottoman ainsi que toute personne ayant participé aux massacres[44]. Kyrkohistorisk årsskrift, 117, 127-138. April 1915 begann der Genozid, dem bis 1916 laut Schätzungen etwa 1,5 Millionen Menschen zum Opfer fielen. De nombreux criminels, regroupés dans ce qui sera connu comme l'« Organisation spéciale », ont été libérés par les autorités à cette fin. Ils s'étendent dès le lendemain aux zones rurales ciliciennes et à différentes villes : Hadjin, Sis, Zeïtoun, Alep, Dörtyol[20]. Le 23 septembre 1920, les armées de Mustafa Kemal lancent une nouvelle offensive surprise sur l'Arménie. De nombreux témoins, diplomates, missionnaires occidentaux sont présents sur les lieux des massacres. [169][175] Women in the camps faced rapes either from guards of from Bedouins who were allowed to raid the camps at night, or subjected to forced marriages. Mais pendant des années, les historiens turcs et arméniens n’ont dit mot de ces « crypto-Arméniens ». Ces massacres auront coûté la vie à un nombre d'individus variant, selon les auteurs, de six cent mille à un million et demi de personnes[82],[83], représentant entre la moitié et les deux tiers de la population arménienne de l'époque[84],[85]. Les massacres hamidiens, de 1894 à 1896, constituent le prélude au génocide, la première série d'actes criminels de grande ampleur perpétrés contre les Arméniens de l'Empire ottoman. [205][206], Imperial Germany was a military ally of the Ottoman Empire during World War I. Germany was well aware of the genocide while it was ongoing, and its failure to intervene has been a source of controversy. Cette position est dénoncée tant par les survivants que par la communauté des historiens en général. Le capitaine Antoine Poidebard décrit : « Le 24 mai, le général Silikian tomba sur les Turcs avec une telle impétuosité qu'il les écrasa littéralement et la cavalerie arménienne pourchassa les Turcs sur les hauteurs d'Alexandropol. [201] Suny states that "The twentieth century had not yet witnessed such a colossal loss of life directed at a particular people by a government. La plupart des estimations considèrent qu'entre un million et demi et deux millions et demi d'Arméniens vivaient dans l'Empire ottoman avant le génocide. Les uns cachés –par des « Justes » turcs—, les autres kidnappés, adoptés ou épousées. Avec les télégrammes envoyés aux provinces, le 2 août 1915 et le 15 août 1915, on a ordonné de ne pas faire déplacer les Arméniens de la religion catholique et protestant et de les loger dans les villes où ils habitaient, et d'informer ensuite leur nombre. Ceux-ci sont logés dans les villes de la province où ils survivaient. "[202], On 24 May 1915, the Triple Entente (Russia, Britain, and France) sent a diplomatic communiqué to the Sublime Porte condemning the Ottoman "crimes against humanity" and threatening to "hold personally responsible for those crimes all members of the Ottoman government, as well as those of its agents who will be found implicated in similar massacres". Après une bataille à Kars, la ville passe aux mains des Turcs le 30 octobre[111]. [265][266], For decades, Turkish school textbooks omitted any mention of Armenians as part of Ottoman history;[267][268] more recently, textbooks have acknowledged that Armenians were subjected to mass deportation, but claimed that this action was justified and emphasized Armenian violence. En 1909, les massacres de Cilicie, dans lesquels sont impliqués des Jeunes-Turcs, vont semer encore plus le doute au sujet des intentions des Jeunes-Turcs envers les Arméniens. Depuis des années, la politique turque consistait à provoquer la rébellion des Chrétiens, qui devenait alors le prétexte comme l'excuse des massacres. En y ajoutant les Arméniens déportés depuis ces lieux manquants, Akçam a pu affirmer que plus d’un million d’Arméniens ont été déportés. On peut également citer dans l'histoire du cinéma : America, America d'Elia Kazan, Mayrig d'Henri Verneuil, Ararat d'Atom Egoyan ou encore The Cut de Fatih Akın dont la sortie est concomitante au centenaire du génocide arménien en 2015[141]. Its minority protection provisions had no enforcement mechanism and were disregarded in practice. Avec ce traité, celui de Sèvres devient de fait caduc. Le Parlement européen a reconnu le génocide arménien le 18 juin 1987[146]. [129], In the last week of April and early May, the Armenian population—almost entirely consisting of women and children—was systematically deported from Erzurum. Les réfugiés politiques arméniens venus de l'Union soviétique à la suite de la révolution Bolchevique s'ajouteront à ceux du génocide au cours des années suivantes. Les uns cachés –par des «, « Ma conscience ne peut accepter que l’on reste indifférent à la Grande Catastrophe que les Arméniens ottomans ont subi en 1915, et qu’on le nie. [32] As an object of international diplomacy, Armenians were used by the great powers for the first time to interfere in Ottoman politics. Les populations kurdes reconnaissent très majoritairement la réalité du génocide. C'est ainsi qu'une interprétation de son silence lors du génocide juif serait qu'il aurait décidé de ne pas formuler de protestation ouverte en 1942 contre les nazis, craignant un effet similaire aux protestations de 1915[69]. La troisième armée ottomane, qui s'est engouffrée sans préparation logistique en Transcaucasie, est écrasée par l'armée russe en janvier 1915, à Sarikamish. [21] Armenians in the eastern provinces lived in semi-feudal conditions and commonly encountered forced labor, illegal taxation, and unpunished crimes including robberies, murders, and sexual assaults. [198][199] Talat Pasha's estimates, published in 2007, gave an incomplete total of 924,158, which officials' notes suggested to increase by 30 percent. Below is a brief list of those organizations which have acknowledged the … [45][46] In 1908, the Young Turk Revolution began with a string of assassinations by the CUP of leading Hamidian officials in Macedonia. Prior to World War II, the Armenian Genocide was considered the greatest atrocity conceivable. Pour parler de ces survivants, les Ottomans utilisaient une formule glaçante : « les restes de l’épée ». Die Erinnerung an die Ereignisse von 1915–1917 stellt – neben Religion und Sprache – die stärkste gefühlsmäßige Klammer dar, die das über rund 120 Staaten der Welt verstreute armenische Volk eint. Ne sont comptées que les reconnaissances parlementaires impliquant le vote d'une loi ou d'une résolution. [256] It was described by contemporaries as "the greatest crime of the ages" and "the blackest page in modern history";[257] postwar Ottoman grand vizier Ferid said that "humanity, civilizations are shuddering, and forever will shudder, in face of this tragedy". [100][101], Most historians date the final decision to exterminate the Armenian population to the end of March or early April 1915. Les scrupules de conscience n'ont pas leur place ici » ; puis, dans un second télégramme : « Il a été précédemment communiqué que le gouvernement a décidé d’exterminer entièrement les Arméniens habitant en Turquie. Enfin, une partie des Arméniens survivants restent sur place, cachés en Turquie après les massacres et tout au long du XXe siècle, sauvés par des Justes turcs ou alors enlevés, adoptés et islamisés de force. Dort befand sich ihr Hauptsiedlungsgebiet. Au total, huit hauts responsables turcs ou azéris (et trois Arméniens considérés comme « traîtres ») tomberont sous les balles de sept hommes présentés comme des « justiciers »[Note 9],[103]. Reporters sans frontières, « L'entrée en vigueur du nouveau code pénal ajournée ». [9] The millet system institutionalized the inferiority of non-Muslims, but it also granted the Armenian community significant autonomy. Les notables sont systématiquement arrêtés au motif d'un prétendu complot contre le gouvernement et leurs maisons perquisitionnées à la recherche d'armes et d'indices. Il s'agit de celle de Grégoire de Tatev[145]. [258] In Germany, the Nazis viewed Kemalist Turkey as a post-genocidal paradise and, according to historian Stefan Ihrig, "incorporated the Armenian Genocide, its 'lessons', tactics, and 'benefits', into their own worldview". 'the gathering of orphans') to reclaim kidnapped Armenian women and children. [34], In 1891, Abdul Hamid created the Hamidiye regiments from Kurdish tribes, allowing them to act with impunity against Armenians. [35][32] From 1895 to 1896 there were widespread massacres in the Ottoman Empire; at least 100,000 Armenians were killed,[36][37] as a result of attacks by Ottoman soldiers, crowds incited to violence, and Kurdish tribes. Cathédrale apostolique arménienne des Saints Traducteurs de Marseille, « «Dire aujourd’hui que ce qui s’est passé en 1915 est un génocide, c’est dire implicitement que la République s’est construite sur le plus grave des crimes contre l’humanité, que les auteurs de cette République turque sont génocidaires, donc que ses fondements sont viciés», analyse Robert Aydabirian. Le texte indique que « C'est un devoir humain de comprendre et de partager la volonté des Arméniens de commémorer leurs souffrances pendant cette époque » puis que « Nous [la Turquie] souhaitons que les Arméniens qui ont perdu la vie dans les circonstances du début du XXe siècle reposent en paix et nous exprimons nos condoléances à leurs petits-enfants. D'Erevan, Davutoglu exhorte à établir une « juste mémoire ». Le gouvernement ottoman s'emploie à systématiquement éliminer toute preuve du génocide. [221] The court-martials relied almost entirely on sworn testimony from Muslims and documentary evidence. Peu à peu les Arméniens réfugiés obtiennent des passeports Nansen leur garantissant un statut de réfugié reconnu internationalement. Seul survit un tiers des Arméniens : ceux qui habitaient Constantinople et Smyrne, les personnes enlevées, les Arméniens du vilayet de Van, sauvés par l'avancée de l'armée russe, soit deux cent quatre-vingt-dix mille survivants[42]. [169][171] In some cases local officials gave Armenians some food, and in others they were able to obtain food and water in exchange for bribes. [56] Although the massacres went unpunished, the Dashnaks continued to hope that reforms might be forthcoming to improve security and restore lands until late 1912, when they broke with the CUP and appealed to the European powers. Date Les déportations et massacres sont préparés et organisés depuis Constantinople, alors capitale de l'Empire, et mis en œuvre à l'échelle locale par les responsables des divers districts et provinces. Mais des procès récents faits à des personnes s'exprimant au sujet du génocide des Arméniens (notamment Orhan Pamuk, cf. « Proposition de résolution relative au génocide des Arméniens de Turquie en 1915 ». On 6 July 1915, in a letter to Miss. [244][245][246] In 1920, Turkish general Kâzım Karabekir invaded Armenia with orders "to eliminate Armenia physically and politically". [117] On 23 May, he ordered the deportation of the entire Armenian millet to Deir ez-Zor, beginning with the northeastern provinces. [169] Aid organizations were oficially barred from providing food to the deportees, although some circumvented these prohibitions. [186] Confiscated property was often used to fund the expense of deporting the Armenian population and resettling Muslim immigration, as well as for army, militia, and other government spending. Ces mouvements conduisent aux traités de San Stefano et de Berlin en 1878 à la suite de la guerre russo-turque de 1877-1878, qui entérinent l'indépendance des Balkans ainsi que le démembrement de l'Empire ottoman dans sa partie européenne et dans lesquels « la Sublime Porte s'engage à réaliser, sans plus de retard, les améliorations et les réformes qu'exigent les besoins locaux dans les provinces habitées par les Arméniens et à garantir leur sécurité contre les Circassiens et les Kurdes. Businesses that belonged to deported Armenians were taken over by Muslims who were often ignorant of how to run them, leading to economic difficulties.

Rendre Brillant Mots Fléchés, Sav Urban Glide, Assistance Sociale Woippy, C'est Pas Sorcier Climat Météo, Les Couleurs En Grec Ancien, Les Visiteurs Replay Gratuit, French Id Number Generator,