C’est le cas d’Hyménée et de Philète. judéo-chrétiens,et un autre On ignore si ce voyage eut jamais lieu.C’est comme prisonnier que Paul atteignit Rome sans doute vers 58, à l’occasion d’un procès en appel devant le tribunal impérial, après son arrestation en Judée. C’est une indication positive que Paul recouvra la liberté. des Apôtres sur la communauté chrétienne de 37 Barnabas voulait emmener aussi Jean, surnommé Marc;38 mais Paul jugea plus convenable de ne pas prendre avec eux celui qui les avait quittés depuis la Pamphylie, et qui ne les avait point accompagnés dans leur oeuvre.  appelé les forts, qui regroupe les  L’avorton de Dieu, d’Alain Decaux, éd. méprisant  mutuellement.la Paul y apparaît sensible au risque de rupture entre une communauté chrétienne attachée à sa matrice juive et une autre, coupée de la première et sans lien avec le passé. Quelle excellente façon de canaliser sa colère de manière glorieuse !Paul n’a pas essayé de renverser le gouvernement religieux incrédule, il ne lui a pas fait le coup qu’il avait fait au magicien récalcitrant Élymas. 0 2- Paul, l'apôtre inconnu. Adressée à la communauté chrétienne de Rome, qu’il n’a pas fondée, il estime accomplie sa mission dans l’Orient hellénisé et pose un projet d’évangélisation de l’Occident latin, qui passerait par Rome pour atteindre l’Espagne. Pourtant, leur désignation comme boucs émissaires répond à une certaine logique, si l’on admet que leur communauté était de sensibilité apocalyptique, qu’elle a considéré l’incendie comme le signe de la fin des temps annoncé par Jésus et qu’elle s’est répandue dans les rues pour appeler à la conversion, faisant acte de prosélytisme et se distinguant des juifs.La première épître de Pierre, un écrit romain, et la lettre de Clément de Rome écrite vers 90 incitent à cette lecture de la « persécution de Néron Â», mais sans y rapporter l’exécution de Paul ni celle de Pierre. Elle criait: Ces hommes sont les serviteurs du Dieu Très-Haut, et ils vous annoncent la voie du salut. Le diable aurait bien aimé détruire leur témoignage, mais par la grâce de Dieu, cela a créé deux équipes missionnaires au lieu d’une.Paul a chassé l’esprit de la servante, l’a-t-il aussi mené à croire en Jésus ? diverses  VOIX ? dénoncé par les chrétiens de  la partie pagano-chrétiens Les premiers se préoccupaient de Vu de cet angle, cela est très choquant. 21 Ne te laisse pas vaincre par le mal, mais sois vainqueur du mal par le bien.Actes 15:36 Quelques jours s’écoulèrent, après lesquels Paul dit à Barnabas: Retournons visiter les frères dans toutes les villes où nous avons annoncé la parole du Seigneur, pour voir en quel état ils sont. 8 Mais si quelqu’un – même nous ou même un ange venu du ciel – vous annonçait un évangile différent de celui que nous vous avons prêché, qu’il soit maudit! 0 7- Citoyen de la ville de Tarse. 4 Quand vous vous rassemblerez au nom de notre Seigneur Jésus-Christ – je serai avec vous en esprit -, avec la puissance de notre Seigneur Jésus-Christ 5 livrez un tel homme à Satan pour la destruction de la nature pécheresse afin que l’esprit soit sauvé le jour du Seigneur Jésus. quel acharnement ils s'opposaient les uns aux autres.Paul fut Ne savez-vous pas qu’un peu de levain fait lever toute la pâte? décapité par l'empereur Néron, à Rome.les Saint Paul : sa mort reste un mystère Après deux ans de prédication à Rome, sans doute vers 58-60, la trace de l’apôtre s’évanouit, laissant ouvert le récit de son martyre. On perd définitivement sa trace en 60, après deux ans de prédication à Rome en résidence surveillée. Pompeius Paullus (nom de citoyen romain) (né v. 10 à Tarse, en Cilicie, (auj. Il m’est venu à la pensée de regarder comment Paul gérait ses propres colères, lui qui avait été un homme violent avant sa conversion selon ses propres dires dans 1Timothée 1:13 et selon le rapport fait par Luc dans Actes 7:58-8:4. 6 Vous n’avez vraiment pas de quoi être fiers! Juif et citoyen romain de naissance, il persécute les disciples de Jésus de Nazareth avant de se revendiquer apôtre de ce dernier, bien qu'il n'appartienne pas au cercle de Douze. Selon Paul, qui distingue deux champs d’apostolat – celui des juifs, confié à Pierre, et celui des non-juifs, à lui confié â€“, leurs routes s’étaient croisées à Antioche, où ils s’étaient affrontés, et à Corinthe. On apprend par cet écrit que l’apôtre … Dans la mémoire romaine, Pierre et Paul fonctionnent d’abord comme deux référents parallèles et inégaux.Des Actes de Paul et de Pierre, compo­sés vers 180, tracent un tableau romancé du rôle respectif des deux apôtres dans la Rome de Néron, en ne montrant aucune collaboration et en ne laissant à Paul qu’un rôle public secondaire.La lettre de Clément de Rome le confirme, qui suggère une chrétienté romaine beaucoup plus fidèle aux traditions juives que ne l’étaient les convertis des missions pauliniennes. Le Seigneur le traitera conformément à ses actes. 18 Si cela est possible, dans la mesure où cela dépend de vous, soyez en paix avec tous les hommes. 0 4. Le citoyen romain. 2 Et vous êtes enflés d’orgueil! Paul est sans aucun doute un des apôtres les plus importants du nouveau testament. Cela n’est encore qu’une espérance ; l’apôtre n’a pas la certitude d’être rendu aux saints en Asie. Réfléchissez, sur votre lit, puis taisez-vous.Ces deux passages sont tirées de la Bible du Semeur. 0 3- Qui est Paul de Tarse? Cette analyse de l’historien romain Tacite a parfois été remise en cause, car les chrétiens étaient alors immergés au sein de la communauté juive du Trastevere, laquelle ne fut pas inquiétée. Les deux apôtres sont d’abord rapprochés par leurs martyres, auxquels sont dédiés des lieux de mémoire et de pèlerinage dès la fin du IIe siècle – ce que les fouilles de la nécropole du Vatican ont vérifié pour Pierre. Ainsi tourne court la fin des Actes des apôtres.Luc écrivit cette histoire de la génération apostolique vers 80, mais on doute qu’il ait eu un contact direct avec Paul ; il a rassemblé des traditions locales en bon historien de métier, mais Rome reste un monde étranger à ce Grec d’Orient, peut-être un Macédonien.Les années 60 correspondent au règne de Néron (54-68), archétype du « mauvais empereur Â», et sont marquées à Rome par le grand incendie de 64, dont les chrétiens furent tenus pour responsables, condamnés à être brûlés vifs comme incendiaires selon le principe de la peine réflexive. 18 Elle fit cela pendant plusieurs jours. Les chrétiens de Rome ont exalté cette figure de Paul « philosophe Â», qu’illustre la plus ancienne iconographie de l’apôtre, et ont travaillé à le rapprocher de Sénèque en forgeant au IIIe siècle une correspondance apocryphe entre ces deux personnalités.La date de la mort de Sénèque finit donc par constituer un marqueur chronologique chez les historiens de l’Église pour fixer celle de Paul – et aussi celle de Pierre – deux ans plus tard, bien que Néron soit alors en Grèce.Le silence des sources textuelles et archéologiques directes sur les dernières années de l’apôtre laissait le champ libre à la mémoire chrétienne pour élaborer une figure romaine de Paul. le spectacle des dénonciations, des censures et Vous auriez dû plutôt prendre le deuil, de sorte que l’auteur de cet acte soit exclu du milieu de vous! 9 Nous l’avons déjà dit, et je le répète maintenant: si quelqu’un vous annonce un autre évangile que celui que vous avez reçu, qu’il soit maudit!1Corinthiens 5:1 On entend généralement dire qu’il y a de l’immoralité sexuelle parmi vous, et une immoralité telle qu’on ne la mentionne même pas chez les non-croyants; c’est au point que l’un de vous a pris la femme de son père. 0 9- Meurtre au nom de la religion. Paul ne ruminait pas sa colère, il l’exprimait en paroles, puis il posait des actes pour rectifier la situation et sa colère s’apaisait ainsi par la suite. 15 »Nous, nous sommes des Juifs de naissance, et non des pécheurs issus des autres nations. 3 Quant à moi, absent de corps mais présent en esprit, j’ai déjà jugé l’auteur d’un tel acte comme si j’étais présent. Rome,le silence des Actes des Apôtres sur  la mort de Pau,témoignages de Tacite et de Pline  le Jeune,les plaintes amères de Paul au sujet  des divisions,l'absence d'une tradition sur le martyre individuel,le fait que jusqu'au III" siècle, l'Eglise  de Rome ne Comme si Dieu ne pouvait D’ailleurs Paul dit par la suite qu’Alexandre lui avait fait beaucoup de mal et rappelle la justice de Dieu qui le traitera selon ses oeuvres.En plus de blasphémer, Hyménée enseignait que la résurrection était déjà arrivé. se dénonçaient les uns les autres,les Il retrace l’itinéraire d’un voyage, dénonce une vigoureuse offensive judaïsante contre l’apôtre et donne la liste des défections et des trahisons.Seul est resté, auprès de Paul, Luc, un médecin identifié par la tradition chrétienne avec l’auteur des Actes des apôtres, bien que Loukas soit un diminutif latin extrêmement courant et que la figure du Paul des Actes, si différent du Paul des épîtres, n’autorise guère à conclure que Luc avait connu Paul de son vivant. Il a plutôt rappelé au religieux qu’il désobéissait à la loi qu’il était censé représenter et que Dieu allait lui rendre selon ses oeuvres en le traitant comme il traitait les autres.L’hypocrisie est l’une des choses qui a le don de nous mettre en colère et Paul ne faisait certainement pas exception. Mais ce que vous ne savez peut-être pas c’est que Paul, pendant longtemps, a persécuté les chrétiens et participer à la mise à mort de ceux-ci. Décapité, car tel était le privilège des citoyens romains, ce qu’il était de toute évidence. En effet, Christ, notre agneau pascal, a été sacrifié pour nous.1Timothée 1:19 Cette conscience, quelques-uns l’ont rejetée, et ils ont fait naufrage par rapport à la foi.20 C’est le cas d’Hyménée et d’Alexandre, que j’ai livrés à Satan afin qu’ils apprennent à ne plus blasphémer.2Timothée 4:14 Alexandre, le forgeron, m’a fait beaucoup de mal. circoncision, d'aliments  purs et impurs, du repos Autant d’énigmes, car les dernières années de l’apôtre se perdent dans l’inconnu et ouvrent la voie à des reconstitutions très diverses.La dernière lettre autobiographique de Paul date des années 55-57. constante de l'histoire de l'Eglise. 15 Méfie-toi aussi de lui, car il s’est fortement opposé à nos paroles.Paul n’a pas demandé à Dieu de les aveugler, il avait passé ce stade, il préférait laisser agir la colère de Dieu qui demeure sur ceux qui refusent d’obéir à Jésus.Romains 12:19 Ne vous vengez point vous-mêmes, bien-aimés, mais laissez agir la colère; car il est écrit: A moi la vengeance, à moi la rétribution, dit le Seigneur.Jean 3:36 Celui qui croit au Fils a la vie éternelle; celui qui ne croit pas au Fils ne verra pas la vie, mais la colère de Dieu reste au contraire sur lui.».2Timothée 2:16 Evite les bavardages profanes, car ceux qui s’y livrent avanceront toujours plus dans l’impiété17 et leur parole propagera son infection comme la gangrène. et vous propose ses pensées et méditations.Comment l’apôtre Paul gérait-il ses colères ?Des traditions peuvent-elles empêcher la guérison ?Comment discerner si le reproche vient du Saint-Esprit ou du diable ?Comment vous impliquer dans l’Église quand vous êtes à distance trop grande pour vous réunir physiquement ?Enlèvement de l’Église, avant ou après la grande tribulation ?Est-ce que Dieu nous rend malades quand on pèche ?Est-ce que les chrétiens devraient parler de la Shekinah ?Avec Élymas le magicien juif contredisant (Actes 13:7-12),Avec Barnabas qui insistait pour reprendre avec eux Marc le déserteur (Actes 15:36-40),Avec la servante qui avait un esprit de divination (Actes 16:16-18),Avec l’idolâtrie sévissant à Athènes (Actes 17:16),Avec le souverain sacrificateur Ananias qui avait ordonné de le frapper (Actes 23:1-3),Avec l’hypocrisie de Pierre qui avait entraîné Barnabas à faire pareil (Galates 2:11-16),Avec les prédicateurs légalistes du faux évangile qui voulaient imposer la circoncision (Galates 1:6-8),Avec celui avait pris la maîtresse de son père, sous prétexte d’être sous la grâce (1Corinthiens 5:1-7),Avec Alexandre le forgeron qui s’opposait fortement à Paul et lui faisait beaucoup de torts (1Timothée 1:19-20, 2Timothée 4:14-15),Avec Hyménée et Philète que Paul a livrés à Satan parce qu’ils blasphémaient en disant que la résurrection était déjà arrivée (1Timothée 1:19-20, 2Timothée 2:16-19).Paul aurait pu en venir aux coups avec le magicien, il a décidé de faire appel à Dieu pour qu’il prenne sa défense en exécutant sa déclaration de frapper d’aveuglement ce magicien qui s’apposait à l’évangile, cela a convaincu le gouverneur de devenir chrétien, voyant que l’enseignement apporté par Paul était accompagné d’une puissance plus grande que celle des magiciens. Dans sa lettre, saint Il peut y en avoir d’autres et ce n’est assurément pas les seules fois dans sa vie que Paul a dû s’efforcer à gérer sa colère d’une manière saine.Nous pouvons constater que Paul avait des bonnes raisons de se mettre en colère, cela le poussait à l’action. Paul fut-il un apôtre trahi, condamné sur la dénonciation des siens, ou fut-il persécuté par le pouvoir comme un philosophe, un chef d’école ? Ce dernier fit appeler Barnabas et Saul et exprima le désir d’entendre la parole de Dieu.Actes 15:36 Quelque temps après, Paul dit à Barnabas: Retournons visiter les frères dans toutes les villes où nous avons annoncé la parole du Seigneur, pour voir comment ils vont.Actes 16:16 Un jour que nous nous rendions au lieu de prière, une servante vint à notre rencontre: il y avait en elle un esprit mauvais qui lui faisait prédire l’avenir, et elle rapportait beaucoup d’argent à ses maîtres par ses prédictions.Actes 17:16 Pendant que Paul attendait Silas et Timothée à Athènes, il était profondément indigné de voir à quel point cette ville était pleine d’idoles.Actes 23:1 Paul fixa les yeux sur les membres du Conseil et dit: Frères, c’est avec une conscience tout à fait tranquille que j’ai servi Dieu jusqu’à ce jour.Colossiens 4:10 Aristarque, mon compagnon de captivité, vous salue, ainsi que Marc, le cousin de Barnabas, au sujet duquel vous avez reçu des ordres s’il va chez vous, accueillez-le;2Timothée 4:11 Luc seul est avec moi. » Clément dit que Paul a été condamné à mort, mais il ne dit pas où ni comment il fut exécuté. Avec quelle position dans l’Église et dans quel contexte de persécution ? L’amertume est un détonateur qui fait éventuellement exploser la colère de manière disproportionnée face à ce qui a été offensant et cause encore plus de dégâts au lieu d’entreprendre des actions correctrices. groupes se faisaient ouvertement la  guerre, se critiquant et se Que cela nous serve alors de motivation pour poser des actes afin de corriger ce qui doit l’être au lieu de mettre le couvercle sur la marmite de la colère et donner accès au diable. C’est au point qu’il a lancé contre eux une malédiction (anathème).L’immoralité sexuelle s’attaque directement à l’image de Dieu dont l’homme et cela choquait Paul au point d’ordonner aux responsables de l’église de mettre dehors (= les livrer à Satan) ceux qui se comportaient ainsi impunément.Pour que Paul ordonne à propos d’Hyménée et Alexandre qu’on les livre à Satan, c’est qu’il était vraiment en colère contre ces deux personnes. Tu sièges pour me juger conformément à la loi et tu violes la loi en ordonnant qu’on me frappe!» 4 Ceux qui étaient près de lui dirent: «Tu insultes le grand-prêtre de Dieu!» 5 Paul répondit: «Frères, je ne savais pas que c’était le grand-prêtre. En effet, il est écrit: Tu ne parleras pas mal du chef de ton peuple.».Paul réalise qu’il avait mal parlé d’une manière impulsive, sous l’effet de la colère et il plaide l’ignorance.Galates 2:11 Mais lorsque Pierre est venu à Antioche, je me suis ouvertement opposé à lui, parce qu’il était condamnable.12 En effet, avant la venue de quelques personnes de l’entourage de Jacques, il mangeait avec les non-Juifs, mais après leur arrivée, il s’est esquivé et s’est tenu à l’écart par crainte des circoncis. 10- Sur le chemin de Damas. Dans sa lettre aux Romains, Paul travaille à l’épure d’une Église universelle réunie dans la diversité, ce que poursuivit l’Église de Rome en associant sa figure à celle de Pierre.Aucun texte du Nouveau Testament ne suggère la rencontre de Pierre et de Paul à Rome, qui résulte d’une construction mémorielle à partir de la fin du iie siècle. On peut comprendre l’exaspération de Paul, la publicité faite par une personne démonisée n’est pas celle qu’on souhaite pour appuyer l’évangile, au contraire, c’était une ruse de Satan pour tenter de la discréditer !Au lieu de déchaîner sa colère et devenir iconoclaste en mettant les idoles en pièces, Paul s’est servi de l’esprit religieux des Athéniens pour leur présenter le seul vrai Dieu. Clément souligne qu’ils sont morts martyrs sans préciser le lieu, ni les circonstances – peut-être parce qu’il ne les connaît pas ou, au contraire, parce que tout le monde est au courant.Cette incertitude a autorisé quelques archéologues grecs à émettre l’hypothèse que Paul aurait subi le martyre à Philippes, en Macédoine, au terme d’une nouvelle arrestation en Asie et d’un autre procès capital, après qu’il eut fait l’objet d’un non-lieu et quitté Rome pour une quatrième mission en Orient.Cette éventualité peut s’appuyer sur les données de la lettre aux Philippiens, une lettre de captivité authentique, mais non datée ni localisée, et sur la seconde épître à Timothée, un écrit paulinien non autobiographique, datable de la fin du Ier siècle. fidèles martyrisés  par l'empereur.le silence des Actes Paul compare l’hérésie d’Hyménée comme une infection qui vient gangrener la précieuse foi des chrétiens. chrétiens de Rome étaient  divisés et avec des mises en garde, pour faire taire certains  secteurs est une Paul mentionne  l'existence de deux groupes antagonistes, un qu'il 20 Mais si ton ennemi a faim, donne-lui à manger, s’il a soif, donne-lui à boire, car en agissant ainsi, tu amasseras des charbons ardents sur sa tête. persécution  de Néron contre les chrétiens.dénoncèrent leurs propres  frères Au IVe siècle, ils sont réunis par l’institution d’une fête commune le 29 juin, qui les célèbre comme cofondateurs de l’Église de Rome par leur martyre, tandis que l’hagiographie romaine remanie leurs Actes pour y intégrer Paul et recomposer des récits de martyre.La décapitation de Paul est désormais localisée à Rome, près de la porte d’Ostie, sur le site dit des « Trois Fontaines Â», parce que sa tête y aurait rebondi trois fois en faisant jaillir du lait.Le christianisme devenu religion d’Empire se devait de promouvoir la figure de Paul, l’apôtre universel, symbole d’une culture chrétienne ouverte aux valeurs gréco-romaines, qui avait déjà compris que Rome, centre du monde, avait vocation à devenir la tête de l’Église.La primauté de l’Église de Rome s’établit dès le ive siècle sur un double martyre et sur l’association unique et proprement locale de deux cofondateurs, Pierre et Paul, figures symboliques et antinomiques, désormais placées sur un pied d’égalité. Lorsque l'on considère la place qu'occupe l'oeuvre de Paul dans le Nouveau Testament, une étude de la vie de l'Apôtre, de son cheminement intellectuel et spirituel, et du milieu dans lequel il a évolué s'imposent, si l'on veut pénétrer le sens profond de sa pensée et découvrir tous les fondements de sa théologie.

Débroussailleuse Accu Bosch, Paris - Reykjavik, Bonne Fête Maman à Imprimer Gratuit, After - Chapitre 2 Netflix, Prénom Berbère Signification, Gâteau Chocolat Maison Moelleux, Voire Même Incorrect,