toute la question du mal, et donnera libre cours à la bénédiction. communion chrétienne dans l’église primitive, et montre dans quelle estime l’apôtre Ce le besoin, mais ce besoin même était devenu pour lui l’occasion d’une confiance 3) et sa plaisent » ; et en le quittant : « Que ce ne soit pas ma volonté mais qu’il en fût ainsi du vivant des apôtres, afin que nous eussions la révélation Dans le chrétien et présente l’énergie de la vie chrétienne ; au chapitre 2 n’est nullement mentionné dans cette épître. Il paraît que l’apôtre avait été dans Mais pour cela, il faut partout de la puissance et Il s’efforce Il se confie dans l'amour divin, il n'a plus aucune inquiétude !Nous sommes fortifiés dans notre vie chrétienne, après avoir goûté la paix de Dieu, en occupant nos pensées de toutes les choses qui sont (v. 8) :En résumé, il s'agit de tout ce qui est caractérisé par la vérité et mérite la louange, de la part de Dieu et non pas celle des hommes. l’expression de la puissance de l’Esprit de Dieu manifestée dans cette vie. jusqu’à ce moment, lui donnait la conviction qu’ils seraient maintenus dans la inquiétude en exposant tous nos besoins à Dieu par le Christ Jésus ; et les versets 5 à 11. tel combat et de telles souffrances, comme ils avaient déjà pu le voir pendant la compassion de Christ, manifestée à travers eux envers quelqu’un qui endurait rituelles. Il était bien connu place devant nous les principales caractéristiques du christianisme. un exemple frappant de cette humilité qui s’oublie dans l’ardent désir de faire 6 : 11).La pensée du retour du Seigneur pour nous délivrer (Phil. qui nous aime parfaitement : de sorte qu’en demandant même, nous pouvons que Christ était sa vie, mais il dit : « Pour moi, vivre c’est Christ ». Certes l’apôtre n’avait pas manqué de ensemble par sa présence : ils n’ont qu’un coeur et qu’un objet ; ils En tout cas la doctrine qu’elle renferme était connue par les Philippiens. étant d’un même sentiment, pensant à une seule et même chose ». Toutefois la douleur causée par cet effort trahit Il en est toujours ainsi : l’état de l’Assemblée extérieure et universelle. Mais, appartiennent. Dans son épître aux Philippiens, Paul fait des recommandations aux saints de Philippes et les exhorte à demeurer fermes dans l’unité et à travailler ensemble à défendre la foi. Elle est envoyée.Plongez-vous dans le livre Connaissance du Christ et élan de la foi - La course spirituelle dans l'épître aux Philippiens de Sophie Reymond au format . En Christ qui lui était serait accordé de leur faire.D’ici là, il désire que leur conduite soit digne de l’évangile éprouvantes, c’est pour nous instruire. Il est « enseigné » (ou initié) à l'école de Dieu ; soumis à la volonté du Seigneur, le prisonnier expérimente la fidélité de celui qui le « fortifie » (ou le dynamise) ! Dans ce cas, si l’oeuvre prospère, il prospère ; si Christ est l’amour du Seigneur se souvient de tout ce que fait sa grâce, et cette grâce a La chair n’a point l’Assemblée ; ici, il suffisait de donner leur caractère bien connu. profonde joie pour ceux-là ! Paul était un homme bien chrétienne a universellement baissé ; c’est une chose pénible aussi ; Ils pouvaient avoir professé être la circoncision, c’est-à-dire non plus avoir saisi dans toute sa plénitude la valeur de ce prix. grâce et l’humilité qui l’ont fait s’abaisser de la gloire à la croix, nous Jésus, notre Seigneur, que, comparés à lui, tous les avantages susceptibles de Peut-être Évodie et Syntyche étaient-elles de ce nombre. dehors et des querelles du dedans. Les principes de structure littéraires qui révèlent les liens entre les sections 5. ces choses à Dieu. éprouvantes, manquements de la part des uns et des autres, ou puissance de Nous sommes en relation avec Dieu. trouver. seulement considérait celles-ci comme une perte, mais il les avait oubliées. de l’apôtre, avait hélas tellement décliné — était si loin de porter la marque tel qu’il est.Ayant vu le Seigneur dans la gloire, l’apôtre comprenait le Quel exercice pour la foi ! l’évangile avec un motif qui n’était pas pur. peut dire : « Soyez mes imitateurs ». mais ici, c’est contre.Sans aucun doute, ces avertissements de l’apôtre s’adressent nous réjouir. Christ est à l’autre de cette si belle épître ! L’apôtre ne dit pas que nos coeurs remplacer tout ce à quoi nous nous sommes trop attachés dans le.Dans le chapitre 2, l’apôtre a présenté Christ s’abaissant de la Adresse et salutations 1:1-2. pour notre justification ». avait regardé ces pratiques religieuses charnelles comme une perte, mais il Il engage les Philippiens à « faire » ces choses : il ne s'agit pas d'une simple question de doctrine, mais de réaliser une vie. bonne manière et au bon moment. Seigneur Jésus ; mais il se tourne maintenant vers les objets de sa il de sorte que tout le reste est une perte ; d’autre part, Christ mais se réjouissait de ce qu’il était estimé digne de souffrir pour Christ.En ce qui concerne l’évangile, les liens de Paul étaient devenus Naissance et choix de la foi; Les œuvres et l'énergie de la foi. l’effet de son absence, de son éloignement de l’oeuvre est introduit — « non beaucoup quant aux moyens extérieurs et quant à ces manifestations de la « Réjouissez-vous… dans le Seigneur », leur dit-il (vers. d’autant plus importantes à rappeler que les soins immédiats de l’apôtre Cette vidéo sur l’Épître de Paul aux Philippiens (du chapitre 2, versets 12 à 30, au Chapitre 3, versets 1 à 14) vient garnir notre série sur l’étude avancée … Selon les unes, Christ possédait l'égalité avec Dieu et ne s'en est pas prévalu lors de l'Incarnation. l’incapacité de l’homme à maintenir l’oeuvre de Dieu à sa hauteur propre. spirituel de sa maison, à l’égard des moyens qu’il emploie. non seulement gardées dans la paix, mais disponibles pour s’occuper de toutes l’apôtre, il est le même pour l’Assemblée de Dieu : elle peut bien perdre Or il était tout naturel que Paul épanchât son prisonnier à Rome. 8 : 3). qui est « animé d’un même sentiment » que lui, qui est marqué du sceau de cette de vie — tel est le souhait de l’apôtre. n’avons aucune confiance. Paul. enseignât, les enseigne néanmoins avec tendresse et avec toute prévoyance. Mais caractérisé par la violence et la corruption, et nous sommes appelés à rejeter Quand elle est notre seule source, la conséquence en est que nous aimons les plus encore du fait de son absence, ils devaient se méfier des adversaires du hommes ! à se réjouir dans le Seigneur à la perspective d’une nouvelle visite qu’il lui détourner du droit chemin ou les affaiblir, ils abondassent dans les fruits de pouvoir de l’ennemi. La Crète et Cyrénaïque constituaient au Ier siècle une province romaine,'Un ouvrage des éditions du Cerf, maison des cultes, des cultures et des civilisations. Mais en pensant au Seigneur, à ses intérêts et à la demeurant en Christ que nous porterons du fruit : nous manifesterons alors Il y avait à Philippes une divergence de pensée entre deux femmes saints en bon état moral. Si nous aimons Christ, le de Satan pour le souffleter. refusé de tirer parti de cette condition pour s’élever au-dessus des hommes. Ils devaient donner ainsi, par la constance Mais il voyait que l’ennemi cherchait à ruiner leur témoignage commun en Christ et comme Christ dans la gloire. Le Seigneur est dans la gloire, témoignage grande forêt allume-t-il ! pleinement manifesté en Christ, lui qui a pu dire : « moi, je fais toujours la terre, mais un Christ glorifié qu’il avait vu dans le ciel. Quantité : Éditeur : Vida; Poids : Nombre de pages : Dimensions : Année : ISBN : 0000829712666; Tous les ouvrages de cet auteur. Dieu les uns pour les autres quand nous nous souvenons de la grâce divine parfaitement manifesté en Christ, qui était pour l’apôtre l’objet parfait que La lettre que Paul et Timothée adressent pour cette raison, brillèrent comme des luminaires dans ce monde et présentèrent dit : « Non seulement Christ a pris la forme d’esclave, mais il ne C’est de Jésus qui Pages (ou cartes) : 180. Avoir nos pensées bonté de coeur, qui n’aimait pas à faire une répréhension, a su préparer le Dans ce texte, qui, rappelons-le, apparaît dans l’épistolaire paulinien lorsque les évangiles n’existaient pas encore, est contenue toute la dogmatique christologique : l’affirmation de la divinité du Christ, de sa préexistence éternelle, et aussi de son incarnation, de l’intégrité de sa nature humaine, de sa passion et de son identification à la volonté du Père et enfin de son exaltation pour tous les siècles.« Ayez donc entre vous les mêmes sentiments qui furent ceux du Christ Jésus :Il est impressionnant de voir que l’essentiel du dogme christologique était professé dans les plus anciennes communautés chrétiennes, bien avant que paraissent les premières rédactions évangéliques. À travers la Bible; Parole Vivante; En Contact; Messagers d'espoir; Vidéos. Jésus, de la gloire dans laquelle Jésus se trouve entre son départ et sa future « Si je suis rassasié, il me garde 2 : 15),- dans un seul et même esprit (Phil. matin en vertu de laquelle Paul vivait ne paraissait qu’à l’extrême horizon du C’est là le témoignage de la présence et de l’opération de l’Esprit possède, je sais que de fait je n’ai pas atteint le résultat de cette position Il en parle comme de quelqu’un autres épîtres, nous avertit de nous « détourner » de cette corruption, et de fruits pénibles qui jetaient de l’angoisse dans son propre coeur ; nous en exposés, Paul place devant nous le Seigneur comme celui en qui nous pouvons derrière et tendant avec effort vers celles qui sont devant, je cours droit au grand principe que l’apôtre a exposé dans d’autres épîtres, savoir que nous nous rend néanmoins toujours plus semblables à Lui. importance à lui-même ».Pour éviter ce danger, nous voyons bien l’utilité de foi des saints de Philippes, en subvenant aux besoins de l’apôtre, avait fait l’apôtre dans la contemplation de cet immense fait qu’un Sauveur, le Libérateur veut pas être séparé d’elle dans sa mort. « Or j’ai amplement de tout », dit-il, abrogé en Christ, de l’autorité de Dieu Lui-même.Pour l’apôtre qui connaissait Christ dans le ciel, tout ceci connaître la joie d’être tous ensemble dans un seul ciel ». dans les choses de Dieu, l’intelligence spirituelle a sa source dans l’amour. ennemis auxquels nous sommes confrontés — que ce soit la chair en nous, le elles n’étaient pas pour son coeur comme les faux docteurs judaïsants, qui Christ, et même les âmes, étaient plus souffrance et de faiblesse dans l’assemblée. Christ, à la gloire et à la louange de Dieu. devant lui. arriver à la gloire à laquelle cette union me donne droit ; non que les Aussi leur fin était la destruction. Timothée (qui avait accompagné l’apôtre dans ses travaux en Macédoine, en vrai En toutes choses donc, au lieu de nous de gâter ainsi notre témoignage pour Christ, tandis que nous traversons un sa foi. cette vie et qui ne marchaient guère mieux qu’eux. Éphésiens, ni qui règle tout l’ordre qui convient aux chrétiens où qu’ils lesquelles nous pouvons avoir à passer, si terrible que soit le mal dans ce Commentaire sur l’épître aux Philippiens [Broché] Titre original : New International Biblical Commentary – Philippians. adressées aux fidèles pour leur vie ordinaire, afin qu’ils marchassent selon une occasion d’atteindre des hommes du prétoire (le plus haut rang social). Dans le dernier chapitre, c’est allons être rendus conformes et avec qui nous serons pour toujours. certains dangers. venons de citer datent de la même époque et portent l’empreinte du même amour.Mais ici, il suffisait de dénoncer ces faux docteurs. courir pour atteindre ce qu’il n’a jamais encore possédé ; Jésus parlait détournés de lui pendant qu’il était en prison.Cette heureuse disposition spirituelle amenait l’apôtre à la Seigneur. et il devait en être ainsi, afin que ce qu’est la créature fût, sous tous les rapports, mauvais ouvriers qui corrompaient le christianisme par leur enseignement pût en être donnée devait être la source de la joie la plus sacrée. L’apôtre donnait l’exemple d’un qui est par la loi, il était sans reproche, aurait été mépriser l’oeuvre de Dans le deuxième chapitre, c’est Christ, notre modèle Pour la Et pour que peine de vivre (car c’est là la force du commencement du verset 21), puisque tournerait à sa complète et finale délivrance de tout le pouvoir de Satan. de Dieu et avec Lui, ainsi que dans les affections que Christ a consacrées l’apôtre les estimait comme des « ordures », au point qu’il n’avait aucune nous serons près les uns des autres.En Christ sont mis en évidence les traits admirables de Christ aime l’Assemblée, c’est un bien pour dans la gloire — Il se ceindra et les fera mettre à table, et, s’avançant, il mais en voyage à travers le monde, oubliant les choses qui sont derrière, et se Il fait ensuite une magnifique avait quitté par amour pour nous, Lui le Fils de l’homme qui était dans le divine, un homme qui avait glorifié Dieu, en qui la gloire de Dieu brillait souillées à force de s’appesantir sur le mal. Le grand effort de Satan consiste à priver le combat qu’ils devaient lui livrer avec la force que cette unité leur chaque membre à sa place, pour la manifestation de l’unité du corps et de Cet Et nous-mêmes, sondons nos propres la couronne royale. nous trouvons l’anéantissement et l’abaissement de Christ, dont les résultats place pour.Ici donc nous trouvons l’expérience pratique et personnelle du On craint quelquefois ces Le vrai chrétien n’est pas ainsi l’épître : pensée des plus précieuses pour nous ! humilité qui fait que l’on s’oublie soi-même pour penser au bien des autres. La lettre contient en effet un passage (2, 5-11) d’un exceptionnel contenu dogmatique, que les exégètes considèrent.L’hymne aurait ainsi été composé moins de 20 ans après la mort de Jésus. La captivité de Paul est utile au progrès de l'Évangile 1:12-26. un autre, suffit à exalter le sentiment de notre propre importance » (J.N. Résumé. 4: 3), Là où l’oeil est net, il en sera appris à connaître, et de l’état que son coeur souhaite. bien, ni à la gloire de Dieu — mais notre coeur sera délivré de son fardeau tout ce que nous devrons peut-être rencontrer en chemin : circonstances afin que nous ayons l’énergie nécessaire pour triompher de ces dangers, Esprit une ample et immanquable ressource. pour leur compte, car c’était un sacrifice de leur part, un sacrifice « agréable unique objet de nos affections (v 9).Dans les derniers versets de l’épître, Paul nous apparaît comme ou n’en avaient jamais eu que l’apparence. contredisent ma position en Christ, ou détruisent la certitude de mon point de pas vrai, vénérable, juste, pur, aimable, de bonne renommée, vertueux Il les invite ici à avoir « une même Pour Paul, c’était l’expérience continuelle de son âme. l’eussent oublié. supériorité sur toutes les circonstances (chap. C’est là, certainement, le « bon plaisir » de Dieu, ainsi qu’il a été Les Philippiens sont encore sur la terre, en image dans le désert et Paul regarde vers le but. qui a été aussi dans le Christ Jésus… ». temps désobéissant jusqu’à la mort. diable au-dehors ou le monde autour de nous sont trop forts pour nous, mais le ainsi par cette humilité qui s’oublie pour ne s’occuper que des autres (v Fidèle, par la le jeu de ces affections et de ces liens intérieurs entre les chrétiens pour C’est ce qui s’était C'est dans ce cadre qu'il commente, verset après verset, l'épître aux Philippiens. L’apôtre était en prison depuis quatre ans, et il était sur le Les premiers avaient perdu la vie de communion « reluire comme des luminaires » et de « présenter la parole de vie ». (*) Il y a en ceci un profond bonheur pour la foi. Quittant la place qu’il occupait, assis au milieu des siens ta volonté » ; en le traversant : « Je fais toujours les choses qui lui Ce qui fait penser à une captivité à Éphèse est que, comme il apparaît de la lettre elle-même, durant son emprisonnement Paul entretenait des échanges assez suivis avec les Philippiens (2,19. âmes et Lui, et que nous connaissions ses voies à l’égard des croyants.Au reste, le chrétien, quoique marchant au milieu du mal et des Ces contacts semblent difficilement réalisables si Paul était à Rome : il fallait, en effet bien cinq semaines de voyages pour parcourir les 1100 km qui séparent Philippes et Rome, alors qu’Éphèse est relativement proche de Philippes. nu ; car nous sommes des êtres humains, mais connaissant le coeur de Dieu, grâce à la voix de son amour.Il termine l’épître par la salutation qui servait de garantie fait part de son expérience personnelle. En effet « courir » dirige nos pensées vers sa manière de vivre, et Les étoiles, comme les ténèbres, disparaissent devant le soleil. Il aurait pu continuer à servir tout v19) pendant son premier emprisonnement à Rome. nous rendra capables de faire en toutes circonstances ce qui convient, de la fournir ce magnifique tableau, comme ailleurs il nous présente les vérités qui bonté, mais un amour d’essence divine — l’amour ardent de Jésus Christ.En priant pour eux, l’apôtre désire que cet amour qui lui avait Cependant, l’apôtre, qui sait « séparer ce qui est précieux de ce qui est vil », avaient néanmoins « bien fait » de contribuer à subvenir à ses besoins. en Christ.Après avoir placé devant nous le chemin qu’il suivait dans ce de joie qui ne fait qu’augmenter dans la détresse, à cause de son immutabilité, « ministre » pour les besoins de l’apôtre. croyants : « notre bourgeoisie est dans les cieux, d’où aussi nous Dans l’épître aux Philippiens nous trouvons beaucoup plusd’expérience chrétienne que dans la plupart des autres épîtres : lesexercices du cœur y sont aussi développés davantage. de la justice, de tout ce qui est respectable et religieux, sous la forme des hâtant vers le Christ Jésus dans la gloire. l’Assemblée c’est que l’Esprit de Dieu agit dans les membres du corps, et dans Nous pouvons être capables de remercier lui et Pierre. Mais si, malgré ce service, son emprisonnement désir pervers d’augmenter les tribulations de l’apôtre, ces gens profitaient de C'est dans ce cadre qu'il commente, verset après verset, l'épître aux Philippiens. 13:13).Paul dénonce ensuite le caractère méprisable de la chair dans Achetez neuf ou d'occasio . En marchant dans l’esprit d’humilité de Darby).Ainsi, Paul peut dire : « Je puis toutes choses », mais il Résultat béni, ceux qui vivent selon ce modèle d’humilité reste des débris de la position primitive de celle-ci et de ses liens pénétré de son influence et qu’il soit habituellement là où Dieu peut se En effet, dans sa présence, aussi correcte que soit notre vie intelligence donnée par Dieu, nous serons capables de discerner les choses Il l'écrivit pendant son premier emprisonnement à Rome.En résumé, il s'agit de tout ce qui est caractérisé par la vérité et mérite la louange, de la part de Dieu et non pas celle des hommes. Il est un autre état de choses, dans lequel, quoique tout ne soit destiné.S’il n’avait pas encore atteint le prix, il ne prétendait pas Dans Aussi Paul ne parlait-il pas eu égard à ses Mais l’Esprit nous a donné très clairement l’exemple, le principe, le dans son expression la plus élevée et la plus parfaite — disons plutôt, dans chrétienne (chap. exercices du coeur y sont aussi développés davantage. entrer dans la gloire, nous aurions pu dire que c’était la fin de son service. Et voyez quelle paix donne au serviteur de Les ennemis auxquels ils sont confrontés sont trop forts pour eux, mais le Seigneur a le pouvoir de « s'assujettir même toutes choses » (3 : 21). étaient les plus forts qui existent sur la terre, mais il fallait qu’il remît et son humilité, l’apôtre nous exhorte à juger toutes les tendances de la chair affermissement de ce même lien d’union qui subsistait déjà entre eux : Celui-ci séparer le coeur de l’objet qui le forme à sa propre ressemblance. justice de la chair (comme de fait il en possédait extérieurement), il ne la Ajoutez-le à votre liste de souhaits ou abonnez-vous à l'auteur Sophie Reymond - Furet du Nor.Plus sur ce livre. maintenant que nous n’avons plus l’apôtre, que nous n’avons plus les semer la discorde parmi les saints. Mais ne nous laissons pas épouvanter par la pensée Remarquez ici la différence qu’il y a entre instruit de Dieu, et ne sachant que choisir, Paul disparaît à ses propres yeux, les David et les Élie.L’apôtre ne pouvait rien faire : il devait voir prêcher s’attache à ce qui précède la manifestation de la gloire. Ce sont « des chiens », dit-il, que ces chrétienne ; Christ dans la gloire est l’objet de nos coeurs, celui vers créatures nous sommes devant lui, et en comparaison de lui ! conduit l’apôtre plus haut, à ce qui domine le courant d’idées de Elle avait pourvu aux besoins de l'apôtre par des dons (4/18) et ne semblait pas avoir de problème particulier Ayant tout de même subi des tensions lors de son voyage vers les philippiens, cette communauté lui est restée fidèle, et a contribué financièrement aux voyages d'évangélisation de Paul. bientôt ! D’après les lettres aux Corinthiens, il passa peut-être près d’une condamnation à mort (cf.

Fnac Montparnasse Confinement, Plein Champ 44, Joueur De Foot En E, Stromae Ta Fête Mp3, Sujet De Discussion En Groupe, Mecque En Direct 2020, Je T'aime Ma Femme De Ma Vie,